Résumé

De l’art de réussir sa vengeance...Paris, 1900. Victor a finalement sauvé Léna, celle qu’il avait prévu d’assassiner pour se venger d’Alec ! Dès lors, comment parvenir à faire payer son ancien mentor ? La réponse se trouve peut-être dans la lettre de revendication qu’il a subtilisée à ses nouvelles fréquentations. Un couple de révolutionnaires qui compte faire exploser le prestigieux palais de l’électricité, alors même que le débat sur la modernité frappe le Paris de l’Exposition Universelle...Le talentueux Wilfrid Lupano s’inspire du bouillonnement artistique et scientifique du début du XXe siècle pour écrire une fable passionnante portant une réflexion sociologique et humaniste. Un véritable succès public et critique, sublimé par le trait délicat et sensuel de Yannick Corboz. En fin d'album, un cahier graphique de 8 pages rassemblant croquis, esquisses et aquarelles.

Nouveau

T4 L'Assassin qu'elle mérite

Eazycomics
(3)

De l’art de réussir sa vengeance...Paris, 1900. Victor a finalement sauvé Léna, celle qu’il avait prévu d’assassiner pour se venger d’Alec ! Dès lors, comment parvenir à faire payer son ancien mentor ? La réponse se trouve peut-être dans la lettre de revendication qu’il a subtilisée à ses nouvelles fréquentations. Un couple de révolutionnaires qui compte faire exploser le prestigieux palais de l’électricité, alors même que le débat sur la modernité frappe le Paris de l’Exposition Universelle...Le talentueux Wilfrid Lupano s’inspire du bouillonnement artistique et scientifique du début du XXe siècle pour écrire une fable passionnante portant une réflexion sociologique et humaniste. Un véritable succès public et critique, sublimé par le trait délicat et sensuel de Yannick Corboz. En fin d'album, un cahier graphique de 8 pages rassemblant croquis, esquisses et aquarelles.

T3 L'Assassin qu'elle mérite

Eazycomics
(2)

Entre œuvres d'art et sombres desseins...Bien que leurs vies aient été détruites par les manipulations d’Alec, Victor et Klément semblent encore nourrir une malsaine dépendance envers leur mécène. Ils décident de le retrouver à Paris où se déroule justement cette année l’Exposition universelle. Un lieu étrangement propice pour la venue de Victor en tant qu’œuvre d’art vivante… Irrésistiblement attiré par son ancien mentor, Victor se fait espion et découvre peu à peu que si Alec est à Paris, ce n'est pas simplement pour profiter des attractions de l'exposition. Le dandy viennois a de surprenantes fréquentations et semble nourrir de sombres desseins.Sur fond d'art nouveau, le talentueux Wilfrid Lupano écrit une réflexion sociologique et humaniste, sublimée par la délicate finesse du trait de Yannick Corboz. Une série passionnante, véritable succès public et critique, dont le premier tome a reçu de nombreux prix.

T2 L'Assassin qu'elle mérite

Eazycomics
(2)

Le piège se referme sur Victor… mais les chats se sont désintéressés de leur proiePour l’amour de l’art, deux riches noceurs ont fait le pari de transformer un jeune homme pauvre en ennemi de la société. Choisissant au hasard, ils ont abreuvé Victor Wickhoff de richesses et de luxure avant d’arrêter brutalement leurs largesses et de l’abandonner à son sort. Perdu, frustré, Victor tente de se venger l'arme à la main, mais l'affaire tourne au fiasco. Il s'enfuit, et c’est son père qui est arrêté à sa place… Le jeune homme, plus seul que jamais, est recueilli par Hermann, un ouvrier au chômage, militant des théories antisémites qui se développent dans la Vienne de 1900. Il propose à Victor une inquiétante lecture de ses malheurs : celle du complot juif...Autour d’une réflexion sociologique et humaniste, Lupano et Corboz construisent une série passionnante et pathétique, dont le premier tome a reçu de nombreux prix.

T1 L'Assassin qu'elle mérite

Eazycomics
(2)

La délinquance comme forme d'art.« Alors mon but sera atteint. J’aurais contribué, dans la mesure de mes ressources, à créer un gredin, un ennemi de plus pour cette odieuse société qui nous rançonne. » H.K. HuysmansVienne, 1900. Deux riches noceurs, désabusés et cyniques portent un regard impitoyable sur ce milieu artistique viennois de la Sécession qui prétend révolutionner l’art. Un soir d’ivresse, ils font le pari de transformer un jeune homme pauvre en ennemi de la société, de le façonner à leur guise, comme une œuvre d’art vivante. Ils choisissent le jeune Victor qui passait par là. À leur côté, le jeune homme va découvrir des plaisirs insoupçonnés derrière les murs de la plus prestigieuse maison close de Vienne. Un monde de volupté et de raffinement s’ouvre à lui. Un monde dans lequel il y a la merveilleuse Mathilde. Un monde qui n’est pas le sien.Quel sera le prix à payer pour que le rêve se poursuive ?

1 avis de la communauté