Résumé

"Have any of you ever wondered what it's really like behind the scenes in a hospital? Well, you're about to find out! Welcome to the world of surgeons, nurses, doctors and various other specialists. This collection of gags will reconcile all of us with the inner workings of hospital life."

Nouveau

T42 Les femmes en blanc

Eazycomics

Rien ne va plus à l'hôpital et c'est à croire que Raoul Cauvin et Philippe Bercovici se sont donnés le mot pour achever patients et professionnels en tranches de rire toujours aussi drôles et caustiques. Les gags de ce 42e tome s'enchaînent encore comme pour conjurer le mal dans la bonne humeur malgré les restructurations des services et les reconversions du personnel. Quand certains ont déjà rejoint les services de psychiatrie, d'autres rêvent de prendre leur retraite...

T41 Les femmes en blanc

Eazycomics
(7)

C'est comme toujours la folie à l'hôpital. Les patients à l'article de la mort se fichent de tout et sont ingérables, les hypnotiseurs rentrent en concurrence avec les anesthésistes, et les parents décident d'en ajouter une couche. Bref, une journée de plus dans l'univers médical sous haute pression qu'inventent Bercovici et Cauvin. Un tome 41 toujours aussi drôle et caustique, qui dépeint avec beaucoup d'humour ce qui se passe quand l'hôpital se moque bien de ce que peut faire la charité, parce que de toute façon, il n'y a plus de budget ni de temps pour ça ! Des gags qui font toujours autant rire et qui place cette série dans les grands classiques de la bande dessinée franco-belge.

T40 Les femmes en blanc

(4)

Avec ce quarantième album des Femmes en blanc, on ne pourra pas dire que Raoul Cauvin et Philippe Bercovici n'ont pas de bouteille ! Une série qui se boit comme du petit-lait, voici qui explique sans doute sa remarquable longévité. À moins qu'elle n'agisse sur les lecteurs comme un verre de bon vin ? Ce qui expliquerait pourquoi, après tant d'années et d'innombrables gags qui nous ont tous au moins fait rire une fois jusqu'à en perdre le souffle, elle est toujours aussi en forme. Une fois encore, ce nouvel album aura l'effet d'une bonne cure d'hilarité : on s'en resservirait volontiers !

T39 Les femmes en blanc

Eazycomics
(1)

On n'arrête plus Raoul Cauvin et Philippe Bercovici ! Pour ce 39e tome de leur inaltérable série hospitalière, les deux complices de toujours nous ont concocté un programme pas piqué des cachetons. Nous y retrouvons avec un plaisir certain le quotidien des cliniques et autres lieux de convalescence, où les patients ne savent plus où donner de la tête et où les infirmiers se retrouvent sous perfusion. Ou l'inverse. À travers une satire bienveillante, caustique mais lucide, l'indétrônable duo a su ravir le coeur et les zygomatiques du corps médical, qui plébiscite toujours autant ces gags à l'humour tantôt féroce, tantôt sympathique. De fil en aiguille, telle une petite souris entre deux étagères à pharmacie, nous découvrons un envers du décor bien plus drôle qu'il n'y paraît, où les larmes de joie se mêlent aux morts de rire. Vous reprendrez bien une petite piqûre ?

T38 Les femmes en blanc

Eazycomics
(11)

Une chambre d'hôpital devrait être un havre de paix, un lieu de repos et de calme. Mais dans la clinique imaginée par Raoul Cauvin et Bercovici, les choses se passent rarement comme prévu et autour du lit des patients, le défilé est ininterrompu depuis 1986 ! Camarades de galère, belles-mères en visite, enfants bruyants, infirmières bavardes et débordées, peu de répit pour les malades ! Véritable miroir déformant de l'univers médical, la saga mythique du Journal de Spirou continue de faire rire des gros soucis et des petits tracas de cet établissement pas comme les autres. Avec un humour caustique mais bienveillant, elle dépeint un monde pas si éloigné du nôtre, dans lequel le personnel hospitalier est prétexte à des gags toujours plus saugrenus, depuis l'interne qui ramène du travail à la maison aux femmes de ménage qui complotent, en passant par les médecins un peu cyniques et, surtout, les "femmes en blanc", toujours prêtes à rire, à commenter, ou à se moquer.

T37 Les femmes en blanc

Eazycomics
(14)

Supporters en colère, stagiaires en déroute et plannings qui valsent... Les femmes en blanc sont parées à toute éventualité, et ça tombe bien ! Sans elles rien ne tournerait très rond dans le monde un peu fou, mais tellement familier des couloirs de l'hôpital, véritable théâtre de la vie dans tous ses états. Une série qui pose un regard humoristique, mais non dénué de lucidité, sur le quotidien des professionnels de la santé, vu par Cauvin et Bercovici.

T36 Les femmes en blanc

Eazycomics
(12)

Gérer le stress, c'est la spécialité des femmes en blanc, et à l'hôpital, elles ont de quoi faire ! Entre les futurs pères en panique, les inquiets chroniques et les éclopés en tous genres, pas moyen de lever le pied. C'est ça, le miracle de la vie... dans les coulisses de l'hôpital ! Le dernier-né d'une série qui pose un regard humoristique, mais non dénué de lucidité, sur le quotidien des professionnels de la santé, vu par Cauvin et Bercovici.

T35 Les femmes en blanc

Eazycomics
(6)

Les femmes en blanc, toujours fidèles au poste, n'ont pas fini de nous surprendre et de nous faire rire ! Véritable petit théâtre de la comédie humaine, version plaies, bosses et bobos en tout genre, l'hôpital pas très politiquement correct raconté par le duo Cauvin-Bercovici décape efficacement toutes les idées reçues !

T34 Les femmes en blanc

Eazycomics
(5)

Pas toujours rose, le quotidien à l'hôpital ! Entre les gardes de nuit en sous-effectifs, les patients qui râlent tout le temps et les cas plus bizarres les uns que les autres qui défilent dans les couloirs... Des chroniques pleines de verve et d'humour sur le monde hospitalier passé au scanner par le duo Cauvin-Bercovici.

T33 Les femmes en blanc

Eazycomics
(7)

Entre les récriminations des patients et la mauvaise foi des chefs de service, les femmes en blanc ont choisi de rire ! Un nouveau recueil plein d'humour sur le quotidien pas toujours rose de l'hôpital.Les femmes en blanc nous donnent régulièrement rendez-vous, depuis 1981, dans les couloirs de l'hôpital. Capable d'aborder avec l'humour qu'on lui connaît des sujets aussi graves que la maladie, la solitude ou la mort, Cauvin n'hésite pas davantage à brocarder les incohérences administratives et hiérarchiques auxquelles ses héroïnes se trouvent confrontées. En duo avec Bercovici, dont le dessin nerveux et expressif croque les situations les plus improbables, les deux auteurs nous livrent une vision décapante du monde hospitalier.

T32 Les femmes en blanc

Eazycomics
(7)

Pas facile, le métier d'infirmière ! Heureusement dotées d'un solide sens de l'humour, les femmes en blanc nous dévoilent les coulisses de l'hôpital. Les femmes en blanc nous donnent régulièrement rendez-vous, depuis 1981, dans les couloirs de l'hôpital. Rien n'échappe à l'oeil acéré de Cauvin, scénariste de la série. Capable d'aborder avec l'humour qu'on lui connaît des sujets aussi graves que la maladie, la solitude ou la mort, il n'hésite pas davantage à brocarder les incohérences administratives et hiérarchiques auxquelles ses héroïnes se trouvent confrontées.

T30 Les femmes en blanc

Eazycomics
(7)

Une bonne dose de café contre une overdose de patients !- Un café... Un double ! - Pour moi, un expresso. - Et pour vous ? - Un nouvel album des Femmes en blanc ! - Mais, Docteur, vous ne voyez pas qu'elles sont à bout... Entre les membres qu'elles ne savent plus où empiler, les patients répétitifs et familiers qui font de l'hôpital, leur deuxième maison, et les anesthésistes qui ne veulent plus endormir, elles n'ont plus, comme arme, une bonne dose d'humour... et c'est tant mieux !Voilà déjà 30 albums que Bercovici et Cauvin nous dissèquent les membres du corps médical, avec un humour d'une précision toute chirurgicale. De l'infirmière au médecin, en passant par le patient, ces deux-là n'épargnent personne ! Amputations en tout genre, anesthésie, piqûres, tout prend toujours des allures tragicomiques... ou simplement comiques !

T29 Les femmes en blanc

Eazycomics
(6)

À l'hôpital, on souffre physiquement, c'est vrai, mais moralement aussi ! Alors, quelques conseils : évitez de vous mettre à "nu" avant une opération, ne laissez sous aucun prétexte votre fille entamer des études de médecine, n'écoutez surtout pas les histoires des infirmières, ne vivez jamais avec "une femme en blanc" sous peine de voir votre frigo envahi d'organes multiples... Entre les pieds, les mains et les orteils, les femmes en blanc ne savent plus que garder ou rendre ! En tout cas, une chose est sûre, nous, on les garde !Farouches défenseurs des infirmières, Cauvin et Bercovici brocardent gentiment les blouses blanches et leurs petites manies. En se basant sur de véritables anecdotes, en recueillant de vrais témoignages tout en préservant l'anonymat des victimes, Raoul Cauvin laisse galoper son imagination et son humour pour offrir au crayon de Bercovici des gags de tout premier choix. Une série plébiscitée par les patients potentiels comme par les praticiens confirmés.

T28 Les femmes en blanc

Eazycomics
(7)

Les blouses blanches ont les reins solides !Les infirmières n'ont pas un métier facile. Chaque jour, elles sont confrontées à des patients pas toujours patients, voire franchement récalcitrants. Et puis il y a la distribution des médicaments, où il ne s'agit pas de se tromper, le manque de place qu'il faut pallier, le stress qu'il faut endurer, les maladies nosocomiales qu'il faut éviter... Bref, pas facile d'endosser le tablier sans sourciller !La série préférée des corps hospitaliers comme des corps hospitalisés est de retour ! De la radiologie à la pédiatrie, en passant par la chirurgie et la rhinoplastie, tous les services sont passés sous le scalpel de Cauvin et Bercovici. Ces deux grands spécialistes de l'humour dissèquent avec ironie et tendresse les petits bobos et les grands maux de ces nouveaux supermarchés de la santé. Pas étonnant que, malades ou en bonne santé, les lecteurs toujours plus nombreux plébiscitent cette série.

T27 Les femmes en blanc

Eazycomics
(5)

Le ras-le-bol des blouses blanchesHoraires infernaux, jamais un jour de repos, plus de vie de famille... Les blouses blanches en ont marre et elles se barrent ! La pénurie fait rage et les hôpitaux engagent n'importe qui. Musicienne, ouvrière du textile, hôtesse de l'air, intermittente du spectacle sont appelées en renfort ! Les patients n'ont plus qu'à bien se tenir...L'univers hospitalier aux rayons XLe tandem Cauvin - Bercovici propose une nouvelle radiographie désopilante du monde hospitalier. Du choc opératoire aux remèdes-chocs, de la fracture à la facture, toutes les facettes des hopitaux publics et cliniques privées sont abordées avec un humour aussi féroce que juste ! Plébiscitée par tous les corps médicaux depuis de nombreuses années, cette série continue allègrement à faire de nouveaux patients à chaque

T26 Les femmes en blanc

Eazycomics
(4)

Quel diagnostic pour cet album ?D'abord l'oeil avisé du lecteur s'arrête longuement sur la couverture. La consultation se poursuit généralement par la palpation des 48 pages. La lecture attentive débouche ensuite sur un diagnostic irréfutable et implacable : la qualité est là. Celle des gags du plus prolifique des scénaristes de bande dessinée, Cauvin, et celle du dessin nerveux et expressif de Bercovici. Alors comment est-il possible d'abréger les souffrances de cet album ? En fait, le seul traitement préconisé est de le relire au plus vite !Un peu d'humour pour dédramatiser .La plupart d'entre nous n'ont jamais fréquenté les hôpitaux que comme patients, sans vraiment soupçonner ce qui se passe en coulisses. Et c'est tant mieux. Car, si l'on en croit Bercovici et Cauvin, le petit monde des chirurgiens, infirmières, médecins et autres spécialistes dévoués ne manque ni de cynisme, ni d'imagination, ni de ressources, ni de loufoquerie. Chacune de leur page est une saynète digne du meilleur café-théâtre

T25 Les femmes en blanc

Eazycomics
(5)

Arrêtez, ça fait mal de rire comme ça !Vous connaissez l'histoire du chirurgien qui avait épousé une anesthésiste et qui avait droit à des scènes de ménage sur son lieu de travail ? Et celle de l'étudiante-infirmière qui tentait d'appliquer le soir à ses vieux parents la théorie apprise pendant la journée ? Et le cas de cette standardiste d'hôpital qui donnait des cours de secourisme en ligne ? Dans tous les cas, une chose est sûre : s'il survit, le malade en sort grandement diminué ! Le lecteur n'en sort pas non plus indemne : une dilatation de la rate, c'est extrêmement douloureux...Les auteursNé le 5 janvier 1963 à Nice, Philippe Bercovici a longtemps été le plus jeune auteur de la profession puisqu'il avait à peine treize ans quand il rencontre le célèbre scénariste Raoul Cauvin. Ces deux prolifiques étaient faits pour s'entendre et, de la greffe de ces deux talents, est née une série qui, si elle égratigne parfois le corps médical, rend réellement hommage à la profession exercée par ces "Femmes en Blanc". Les infirmières l'ont bien compris et n'hésitent pas à envoyer des tonnes d'anecdotes aux deux auteurs ravis.

T24 Les femmes en blanc

Eazycomics
(5)

Une série coup de coeurSi le coeur vous en dit, et surtout s'il est bien accroché, entrez découvrir le service des urgences du docteur Minet. Ici, chaque cas est particulier. Entre les victimes des apprentis sorciers de l'auto-médication, les grands nerveux rongés par des ulcères et les jardiniers maladroits qui entaillent mieux leurs voisins que leurs haies, chaque malade mériterait d'entrer dans le livre des records des absurdités médicales si un tel ouvrage existait... En attendant, ce sont les nouveaux coups de coeur de ce 24e tome des "Femmes en Blanc".Au coeur de l'action"Les Femmes en Blanc" est une série unique en son genre, plébiscitée autant par les malades que par le corps médical. Le succès des gags s'explique peut-être parce qu'ils sont basés le plus souvent sur des histoires vraies, glanées par Raoul Cauvin, directement au coeur de l'action, en milieu hospitalier. Ou alors est-ce le trait dynamique et sympathique de Philippe Bercovici qui met beaucoup de coeur à l'ouvrage pour rendre comiques les situations les plus tragiques ? Quoi qu'il en soit, une chose est sûre : c'est l'union de ces deux talents qui fait de cette série un des nouveaux classiques de la bande dessinée populaire et familiale.

T23 Les femmes en blanc

Eazycomics
(4)

Hôpital recherche infirmières... désespérémentSi vous aimez rendre service aux autres sans rien recevoir en retour, si vous perdez toute notion du temps dès qu'il s'agit de travailler, si vous craignez qu'un trop gros salaire vous déforme les poches, si vous aimez vous faire houspiller par votre patron comme par vos clients, si vous ne manquez pas de patience avec les patients... alors n'hésitez plus, rejoignez la noble famille des infirmières ! Mais on vous aura prévenues : tout n'est pas toujours rose chez les femmes en blanc. Plongez dans leur nouvel album ! Vous comprendrez...Les nouveaux hérauts du corps médicalBercovici et Cauvin mériteraient pour le moins d'être élus présidents d'honneur d'un syndicat d'infirmières, tant ils font pour la défense de leur cause. Dans ce nouveau manifeste, toujours à travers le spectre de l'humour, Cauvin (à la plume) passe aux rayons X les petits soucis et les grandes galères de nos amies les infirmières ; Bercovici (au pinceau) taille au scalpel un costard à leurs bourreaux, les médecins et leurs patients. Depuis le CD-Rom offert avec le précédent album, leurs relations avec le corps médical se sont encore renforcées. À présent, ils ont même un lien direct grâce à l'internet. De quoi collecter des anecdotes tellement vraies que même Raoul Cauvin hésite à s'en servir pour les prochains albums. Une série jubilatoire, à lire de toute(s) urgence(s) !

T22 Les femmes en blanc

Eazycomics
(5)

Toute la vérité sur les hommes en blanc !Que seraient les malades sans leurs médecins ? Toujours dévoués, on pourrait croire qu'ils sont là pour vous remettre sur pied... Mais quand on lit "Les Femmes en Blanc", on découvre une tout autre réalité : ces docteurs sont souvent peu fiables, menteurs, tricheurs et parfois même tellement distraits qu'ils pourraient vous amputer quand vous êtes entré pour un ongle incarné...Toutes leurs petites manies et leurs grosses gaffesFarouches défenseurs des infirmières, avec cet album, Cauvin et Bercovici brocardent gentiment les médecins et leurs petites manies. En se basant sur de véritables anecdotes, en recueillant de vrais témoignages et en changeant fort heureusement les noms, Raoul Cauvin laisse galoper son imagination et son humour pour offrir au crayon de Bercovici des gags de tout premier choix. Une série plébiscitée par les patients potentiels comme par les praticiens confirmés.

0 avis de la communauté

icon-comment Vous devez être identifié pour donner votre avis sur cette série.