Résumé

"Tyr Mayam est la plus lointaine planète de la galaxie, c'est aussi un paradis pour un jeune terrien sans scrupule désireux de faire très vite fortune. Mais à vouloir s'enrichir trop vite, on se frotte parfois à des gens qu'il aurait mieux valu éviter. La nouvelle série de Stephen Desberg, scénariste du Scorpion et d'IRS est une superbe aventure aux frontières de la science-fiction et de l'héroic fantasy, mais aussi une confirmation : après avoir travaillé avec Marini, Valles et bien d'autres, Desberg sait remarquablement choisir ses dessinateurs. Daniel Koller, jeune dessinateur suisse, est une véritable révélation."

Trier par : Ancien

T1 Mayam

Eazycomics
(114)

Bienvenue sur Tyr Mayam ! Ses couleurs, ses odeurs, ses prostituées sacrées et ses drogues variées. Ses divinités, aussi : ici, on dénombre quelque dix mille dieux et un incroyable mélange de cultes en tout genre. Bref, on ne s'ennuie pas. On peut même s'enrichir - c'est d'ailleurs la seule motivation de June Lenny, jeune chargé de mission auprès de l'ambassadeur terrien. Mais June va se trouver confronté à un certain Cartel du Fleuve Stellaire. Des gens encore plus profiteurs que lui. Ils vont le rendre de très, très mauvaise humeur... Quand il découvre Mayam, le lecteur se dit qu'il aimerait bien être à la place de June Lenny - au moins dans les premières pages, en tout cas. Il flotte un air d'exotisme, un parfum d'aventure et un frisson d'érotisme qui donnent envie de partir explorer cette drôle de planète. Et pas mal d'humour, aussi, avec toutes ces sectes de gentils allumés passant leur temps à prédire la fin du monde. Le trait sensuel et précis de Koller rappelle par moments celui d'un certain Giraud/Moebius. Quant au scénario, il reflète toute la diversité de la palette de Desberg : un vrai sens de la narration, un goût prononcé de l'ailleurs et un humour tout en subtilité. Bon voyage ! Stephen Desberg est un scénariste qui sait tout faire. Reprendre un classique (Tif et Tondu), écrire pour la jeunesse (Billy the cat), emmener ses lecteurs explorer l'Afrique (Jimmy Tousseul), aborder des thématiques plus adultes (La 27e lettre), donner dans l'humour absurde (La Vache) ou se réapproprier la bande dessinée de genre, qu'il s'agisse du western (L'Etoile du désert, avec Marini) ou du roman de capes et d'épées (Le Scorpion, avec le même). Et encore, on ne cite pas l'intégralité de ses séries et de ses albums, par manque de place. Cette fois, il s'associe à un dessinateur Suisse né en 1963, Daniel Koller. Un vrai talent, lui aussi. Publié d'abord dans les pages du magazine (A suivre), il signe ici son deuxième album après avoir dessiné Les tribulations de Luc Lafontaine. Sens du mouvement, finesse du trait et une " patte " incroyable pour camper un décor : un dessinateur à... suivre !

T2 Mayam

Eazycomics
(106)

June Leny, jeune diplômé ambitieux est nommé chargé d'affaires terrien sur Mayam, dernière planète de la galaxie où les dieux et les religions sont innombrables. Alors qu'il ne cherche qu'à faire fortune, le plus vite possible et sans trop de scrupules, il dérange certains membres du Cartel du Fleuve Stellaire sur la piste d'un trésor inestimable. Subtil cocktail de grande aventure flamboyante et de science-fiction épique qui confirme le talent de Stephen Desberg, scénariste du Scorpion ou d'IR$, Mayam est une superbe série ou explose le talent d'un nouveau dessinateur, Daniel Koller. Sur une planète isolée et mal connue, Mayam permet à Stephen Desberg de réinventer la grande aventure, celle qui imprègne Blueberry ou Indiana Jones. Le héros, June Leny, est un aventurier, sans trop de morale ni de scrupules, mais aussi un homme comme nous qui se fait parfois mener par le bout du nez. Dans ce deuxième album, après que June ait échappé à une tentative de meurtre par des scorpions géants, il doit prendre un bateau peuplé de truands et d'aventuriers peu recommandables vers le territoire interdit où les Eyams furent massacrés. Autant de scènes de bravoure qui permettent à Daniel Koller de mettre en valeur sa science du découpage et son incroyable talent qui en font déjà, pour son deuxième album chez Dargaud, l'une des valeurs sûres du dessin réaliste.

T3 Mayam

Eazycomics
(100)

June Lenny, le bel aventurier sans scrupule se rapproche du berceau du peuple Eyam et va bientôt découvrir le fabuleux secret que cachent les larmes du premier Dieu de la planète Mayam. Seul problème, les tueurs les plus terrifiants de la galaxie, dont la sublime Antal Nya, sont à ses trousses, attirés eux aussi par l'immense richesse que représente chacune des larmes. Stephen Desberg et Daniel Koller clôturent en beauté ce premier cycle des aventures de June Lenny, une série fantastique, bourrée d'humour, d'aventure et de sensualité.

T4 Mayam

Eazycomics
(102)

Au début de ce nouveau diptyque, June Leny est enfin riche et possède dans sa cave la tête de l'ancien dieu, une fortune colossale qui vaut des centaines de millions de dollars. Malheureusement, il lui faut trouver un moyen de ramener cette énorme statue sur terre sans éveiller la convoitise d'ennemis terriblement puissants. Superbe série d'aventure fantastique, Mayam est aussi une formidable comédie à l'humour ravageur. Signée Stephan Desberg, le scénariste du Scorpion et d'IR$ et Daniel Koller dont le talent graphique explose à chaque page.

0 avis de la communauté

icon-comment Vous devez être identifié pour donner votre avis sur cette série.