Résumé

"At first, we'd say that they're not like us. But we soon realize that it's actually the other way round -- we're not like them. They are the Raptors. They have the power, the arrogance of the wealthy, the memory of centuries gone by. It's only when the danger becomes clear that they react. And everything will be turned upside down."

Trier par : Ancien

T1 Rapaces

Abo
(182)

...car leur règne s'achève... Effectivement ... Ils avaient le pouvoir, ils dominaient la ville, le monde. L'ordre régnait... leur ordre. Et puis, ils sont arrivés... Le frère, la soeur. Les rapaces. De cuir vêtus. Glissant dans la nuit, semant le désordre. Unis jusqu'au sang. Au pouvoir ancestral, demeuré intact. Alors le maître de la ville s'inquiète. Il a raison de s'inquiéter. Lui, sa race immortelle jusqu'alors, découvre leurs premiers morts, leurs premières victimes. Que l'on brûle comme avant les sorciers sur les bûchers. A chacun, il est envoyé une longue aiguille derrière l'oreille. Leur faiblesse, la marque de leur vieillissement. Et puis il y a les gens, comme vous et moi. Comme Lénore qui s'avance vers un monde qui lui échappe, un monde qui détient le pouvoir, un monde qui triche avec son apparence, avec "les" apparences. Lénore est fragile, Lénore détient une arme, Lénore veur savoir. C'est son métier, son métier de flic. Mais à qui, à quoi se raccrocher ?... Tout est illusion, nous sommes entourés de gens appartenant à une autre race, une race "d'avant", une "race" qui pourrit sur place, lentement. Et qui tente de survivre encore... Jusqu'à l'apparition des Rapaces, les exterminateurs, ceux qui n'ont pas oublié ! Les RAPACES empruntent au thriller fantastique, mouvance X FILES, et à toute une mythologie ancienne que les auteurs ne veulent pas dévoiler ici. Les RAPACES sont une variation sur cette mythologie, ce mythe. Sans oublier une dose d'humour (mais oui), la tendresse apportée aux personnages principaux et la réelle poésie qui se dégage d'une ville comme New York recadrée au niveau du fantasmogorique, du baroque. Les RAPACES jouent avec nos peurs ancestrales. La nuit tombe, il était une fois... Deux ombres qui pénètrent dans la ville...

T2 Rapaces

Abo
(161)

Mais qui sont-ils, ces prédateurs qui semblent régenter tous les compartiments de la société humaine ? L'inspecteur Lénore veut les combattre, mais sera-t-elle de taille ? A moins qu'elle ne s'allie avec leurs pires ennemis, leurs semblables revenus de la nuit des temps, avides de pouvoir et de sang... Marini et Dufaux en pleine forme, dans cette suite très attendue !

T3 Rapaces

Abo
(151)

Vampires assoiffés de carnage, Drago et sa soeur Camilla veulent venger l'assassinat de leur père Don Molina en exterminant ceux de leur espèce qui ont préféré asservir l'espèce humaine plutôt que les saigner. Et à propos d'espèce humaine, elle est mal partie. Depuis les grandes chasses perpétrées sur les continents du sud, elle est en voie d'extinction. Faut-il assurer sa survie ? Oui. Les humains sont ignorants, cupides, égoïstes, et ils puent, mais leur histoire est intéressante... Une loi est donc votée, destinée à protéger la race humaine. Ce qui tombe bien : Vicky Lenore, flic de son état, emprisonnée et condamnée, échappe à la mort : elle sera seulement exposée dans un zoo, en tant qu'échantillon d'une espèce en péril. Son adjoint Spiaggi la sort de là, mais elle lui fausse compagnie : elle veut tuer Camilla et Drago. Mais voilà qu'encore une fois, elle succombe aux irrésistibles pouvoirs érotiques du frère et de la soeur... Et puis il y a Aznar Akeba. Issu de la même race que Drago et Camilla, il a reçu l'ordre de les détruire. Mais il découvre que Drago, le monstre qu'il doit éliminer, est son père. Et il y a la cité des enfants. Tous les enfants se sont réfugiés sous terre. C'est arrivé peu à peu... Au début, ils trouvaient que leurs parents les regardaient d'un drôle d'oeil. Et puis, une nuit, ils entendaient un cri dans la chambre de leur frère ou de leur soeur, et le matin, ils ne les reconnaissaient plus. Et il y a aussi le Dévoreur, dont on dit qu'il ne nourrit de la chair des enfants. Dans le décor sinistre de New York æ ses immeubles en ruines, ses souterrains æ une BD gothique dans la ligne des histoires de vampires les plus terrifiantes, avec un soupçon d'humour, un zeste d'érotisme et une mise en image gothique, illuminée par la beauté des bleus glaciaires et du rouge sang.

T4 Rapaces

Abo
(164)

Planète Terre, dans un présent proche... La race des vampires a fait de l'homme un animal traqué et a réduit l'humanité au rang d'espèce protégée. Seuls quelques individus résistent encore... Dans une ville aux mains des vampires se joue le quatrième et dernier acte de cette tragédie fantastique conduite par Jean Dufaux & Enrico Marini. D'étranges alliances se nouent entre Rapaces, Humains et Vampires qui tendent toutes vers un seul et ultime but : la résolution des conflits entre forces de vies et forces de mort. Les sous-sols de la ville grondent ; un souffle nouveau remonte des profondeurs ; la peur peu à peu s'efface et fait place au courage et au combat. C'est un album rugissant et plein d'action que signent ici Dufaux et Marini. Les scènes de carnages répondent intensément aux tractations les plus sordides. Les fils livrent leurs pères, les traîtrises se succèdent les une aux autres dans une atmosphère des plus méphitiques. Un album Faustien, qui confirme si besoin était le talent magistral de Dufaux & Marini.

1 avis de la communauté