Résumé

"Mexico, August 1923. The American photographer Edward Weston has just abandoned his wife and children to rejoin his mistress Tina Modotti. Tina, the daughter of Italian migrants, had started a career as an actress in Hollywood before displaying her talent as a photographer, in Edward's wake. In Mexico, the two lovers discover that revolution rhymes with expression. The paintings of Diego Rivera, Xavier Guerrero and all of those who will remain in art history under the name of 'muralists', exploded onto the walls of public buildings. In the transitional 1920s, between the old world, swept away by the First World War, and the new world that remained to be built, Tina and Edward commit themselves to the side of the guérilleros of art. From then on, for Tina, sex, freedom, art and politics prove to be inseparable from her way of life; a squaring of the circle that is difficult for Edward to solve. But while passion burns the senses, suffering stokes the fires of creation..."

Trier par : Ancien

T1 L'impertinence d'un été

Eazycomics
(4)

Mexico, août 1923. Le photographe américain Edward Weston vient d'abandonner femme et enfants pour rejoindre sa maîtresse Tina Modotti. Fille d'émigrés italiens, Tina a démarré une carrière d'actrice à Hollywood avant de se révéler photographe, dans le sillage d'Edward. Au Mexique, les deux amants découvrent que révolution rime avec expression. Sur les murs des bâtiments publics explosent les peintures de Diego Rivera, de Xavier Guerrero et de tous ceux qui resteront dans l'histoire de l'art sous le nom de "muralistes". En ces années 1920, charnières entre l'ancien monde, balayé par la première guerre mondiale, et le nouveau monde qu'il reste à construire, Tina et Edward s'engagent aux côtés des guérilleros de l'art. Dès lors, pour Tina, le sexe, la liberté, l'art et la politique s'avèrent indissociables de son mode de vie ; une quadrature du cercle difficile à résoudre pour Edward. Mais si la passion brûle les sens, la souffrance attise les feux de la création..."Une histoire élégante et parfaitement contée, sublimée par le fameux cerne noir de Pellejero" - Marion Festraëts (L'Express) Découvrez l'interview exclusive de Pellejero réalisée par l'équipe de France Télévisions.

0 avis de la communauté

icon-comment Vous devez être identifié pour donner votre avis sur cette série.